Plusieurs cas hautement médiatisés de CITES comprennent le trafic illégal d’ivoire, de cornes de rhinocéros et de peaux de tigre. L’exploitation forestière illégale est également une source de préoccupation importante, puisqu’elle appauvrit les stocks de bois franc en plus de détruire l’habitat d’animaux qui sont eux-mêmes sur la liste des espèces en voie de disparition.

En appliquant des règles spécialisées, des listes de surveillance et des renseignement à l’analyse de risques du fret maritime, nous pouvons contribuer à dévoiler des infractions CITES dans les cas où la marchandise illégale est transportée via conteneur. En Amérique latine, nos analyses ont permis de trouver plusieurs envois illégaux de cocobolo devant être envoyés à des acheteurs étrangers.


                          Logs       EndangeredSpeciesTusks448x278