Les douanes recherchent constamment l’équilibre entre leur tâche première qui est de découvrir des activités illicites dans la chaîne d’approvisionnement, et le besoin de s’assurer de la fluidité du passage de la cargaison légitime au moment de traverser la frontière.

Faire disparaître la botte de fouin
Il est possible de faire une simple analogie en se référant au proverbe qui dit “c’est comme chercher une aiguille dans une botte de fouin”. L’aiguille étant les marchandises de contrebande dissimulées à l’intérieur d’un conteneur, et la botte de foin représentant la majorité de la cargaison légitime.

Alors que C-Hawk, notre système d’évaluation des risques, aide les douanes à cibler les conteneurs à haut risque (les aiguilles), il contribue également à identifier les envois sans risque ou à faible risque. De cette façon, C-Hawk fait disparaître la botte de foin de manière efficace, ce qui permet aux douanes de concentrer leurs ressources limitées uniquement sur les conteneurs à plus haut risque.

Certification des transporteurs à faible risque
Pour aider les douanes à identifier ce qui peut être considéré comme un envoi à faible risque, il y a au moins deux processus de certification très efficaces dont peuvent bénéficier les entités comprises dans la chaîne d’approvisionnement (tels l’importateur, l’exportateur ou le courtier en douane, etc.) pour être considérés comme étant digne de confiance. Aux États-Unis il y a C-TPAT et dans la plupart des autres pays, on retrouve le programme d’OEA (Opérateur Économique Agréé), lequel est disponible pour toutes les personnes impliquées dans la chaîne d’approvisionnement.

Le programme d’OEA a été conçu et est offert aux pays membres de l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes). Il incombe aux douanes de chaque pays d’administrer le programme au nom de leur communauté commerciale nationale.

Demande du statut d’OEA
Dans la plupart des pays, la demande de statut d’OEA est un processus manuel, qui se fait sur papier, entre le demandeur et les douanes. C-Hawk inclura prochainement un module qui permettra d’automatiser une grande partie de ce processus et ce, de l’application en ligne, en passant par le processus d’examen, jusqu’à la prise de décision finale. Le système assurera la transparence, tant des services douaniers que du demandeur, tout au long des différentes étapes du processus de vérification.

Faciliter le passage d’un envoi à faible risque
Idéalement, une fois qu’une entité de la chaîne d’approvisionnement, tel l’importateur, aura obtenu son statut d’OEA, le système de ciblage douanier sera en mesure de réduire le niveau de risque associé à cette envoi particulier et il sera donc moins susceptibles d’être détenu ou soumis à une inspection.

Il s’agit d’un avantage que C-Hawk peut faciliter de manière automatique.