La solution SecureBorders comprend la saisie et l’analyse de données, une méthode de ciblage opérationnelle ainsi que le suivi de la diffusion des renseignements. Une fois tous ces éléments réunis, de précieux renseignements deviennent accessibles aux agents de la paix, tout en étant aussi utiles pour l’administration et ses partenaires nationaux et internationaux.

D’abord et avant tout, notre logiciel est un moteur sophistiqué qui répond aux politiques, lois et procédures d’échange d’informations et de diffusion de renseignements, qu’elles soient propres à chaque organisation ou encore établies au niveau national.

Notre logiciel, basé sur une architecture web sécurisée respectant les standards internationaux, encourage le partage d’information au sein des divers corps des forces de l’ordre et ce, de manière systématique, fiable et responsable.

Réseau de partage d’information
Notre plateforme de partage d’information est suffisamment flexible pour s’appliquer aux structures gouvernementales existantes en charge de la sécurité nationale. Les demandes de renseignements peuvent être analysées et partagées directement, en toute sécurité, entre les diverses organisations. Aussi, lorsqu’un centre national de renseignements est en place, on y peut y administrer les demandes intra-agence, question d’assurer une supervision et un contrôle supplémentaire.

Des modules d’analyse de risques peuvent être incorporés au sein de certaines organisations. Lorsqu’une cible est réputée d’intérêt national, le cas peut être élevé, en toute sécurité et avec la surveillance appropriée, au niveau de la sécurité nationale pour une analyse spécialisée et une diffusion adéquate.

Structure simplifiée
Dans les pays développés, les centres de renseignements et de fusion nationaux impliquent généralement des agents de liaison représentant chacune des diverses organisations, réunis dans un même endroit, dans le but de faciliter le partage de l’information. Bien que cette structure puisse fonctionner, les pays aux économies moins développées peuvent bien souvent trouver que les coûts reliés à son établissement et sa durabilité l’emportent sur ses avantages.

Notre plateforme sécurisée de partage d’information et de renseignements facilite le fonctionnement d’un centre national de renseignements et ce, sans qu’il soit nécessaire qu’il y ait des agents de liaison sur place, travaillant physiquement côte à côte. Une petite équipe composée d’analystes plus spécialisés, n’étant pas dépendants d’une organisation, peut aisément soutenir les opérations du centre national de renseignements.

Les principaux avantages de cet arrangement sont la durabilité (en raison des coûts considérablement réduits) ainsi qu’une plus grande capacité de surveillance et de communications contrôlées.

Résultats envisagés
À la suite de diverses procédures d’analyse et d’enquête, nous nous attendons à ce que le centre national de renseignements puisse inclure les composantes suivantes, lesquelles sont typiquement reliées au renseignement (tous ces modèles sont actuellement inclus dans notre logiciel):

  • Alerte de renseignements
  • Bulletin de renseigments
  • Évaluation des renseignements

Ces composantes sont conçues pour être diffusées au niveau national ou international, selon la politique et les accords internationaux en place.

Non-prolifération

En plus de servir de quartier général du partage d’information national, un centre national de renseignements enquête et analyse généralement les questions de sécurité nationale et internationale telles que la non-prolifération.

Cette surveillance de haut niveau peut inclure l’adhésion à la Résolution 1540 du Conseil de sécurité de l’ONU concernant la circulation illégale de marchandises contrôlées et d’autres matériaux stratégiques qui tombent sous les accords de non-prolifération.

Alors que les services douaniers et policiers peuvent évaluer le risque présenté par des marchandises potentiellement reliées aux activités illicites, grâce à notre logiciel, un centre national de renseignements aurait également la capacité de remplir ses obligations nationales en vertu de la résolution 1540. Des règles, des profils de risques et des listes de surveillance spécifiques aux biens dont il est fait mention dans la résolution 1540 peuvent être établis à partir de listes de produits et d’entités disponibles grâce au Wisconsin Project, Waasenaar Arrangement, Australia Group, etc.

D’autres bases de données internationales et des listes de surveillance, tels que le Système mondial de communication policière d’Interpol, I-24/7, peuvent également être consultées via notre logiciel.